Transes et prodiges

Transes et prodiges, le symbolisme et l’opérativité des trois feux alchimiques de Pierre-Yves Albrecht, Editions Arma Artis.

Il s’agit de la thèse de doctorat d’un grand connaisseur de l’Afrique du Nord, présentée en 2007 à la Faculté des Lettres de l’Université de Strasbourg. Au cours de ses nombreuses explorations, notamment au Maroc et en Algérie, Pierre-Yves Albrecht s’est intéressé aux zaouias, sanctuaires où sont vénérés des saints-marabouts de l’arabe murabit, « celui qui est lié, enchaîné à Dieu ». Il remarque leurs multiples fonctions : politico-administratves, pédagogiques, spirituelles, thérapeutiques : « Issue du soufisme, la zaouia sédimente la sacralisation du chef d’une lignée (tariqâ) et entretien tune hiérarchisation quasi sacerdotale vis-à-vis des descendants (les chorfa), opposant ainsi une sorte de contre-pouvoir au pouvoir officiel des Oulémas (représentants du clergé officiel). »

Les zaouias incarnent le principe d’une Tradition pure, authentique. Pierre-Yves Albrecht discerne trois mouvements dans ce procès :

– « un culte des saints focalisant autour du mausolée d’un marabout,

– des structures confrériques animées par des rituels et des liturgies spécifiques dirigées par une hiérarchisation de nature initiatique,

– une organisation foncière et économique gérant les produits provenant de vastes propriétés et des dons et offrandes des pèlerins affluant au sanctuaire. »

Cette expression traditionnelle est pluriculturelle à la croisée des trois monothéismes, judaïsme, islam, christianisme semble perpétuer des pratiques archaïques anciennes. Il intègre à la fois des phénomènes comme la transe et des conduites considérées comme déviantes et les mystiques les plus dépouillées.

La thèse développée ici s’appuie sur des matériaux recueillis par un long travail de terrain. Elle se concentre sur la symbolique de ce que l’auteur désigne comme « les trois feux », très présente dans la dimension thaumaturgique de ces traditions et dans les expériences de mystique extatique. Avaler de l’eau bouillante, dévorer des reptiles venimeux ou des scorpions, pénétrer sans dommage dans un four brûlant ne sont pas que des manifestations de pouvoir spectaculaires. Ces actions singulières, inscrites dans le cadre général du soufisme, véhiculent une dimension symbolique remarquable, non comme simple représentation mais bien, comme le rappelle l’étymologie dans une fonction de réunification aux conséquences thérapeutiques.

Par ailleurs, la permanence de l’élément feu dans ses actes particuliers, prend sens dans le contexte de l’alchimie arabe. Métaphysique, cosmologie et anthropologie contribuent à une compréhension la plus ajustée possible de phénomènes attestés par de nombreux chercheurs scientifiques, tout en prenant en compte trois rapports au monde, matérialiste, idéaliste et opératif. Pierre-Yves Albrecht met en évidence la dimension alchimique opérative de ses phénomènes. Cela passe par une catégorisation des transes, une saisie des composants essentiels des modèles du monde du soufisme et de l’hermétisme arabe qui déterminent eux-mêmes la nature de l’expérience, pour mieux observer l’efficacité symbolique du feu mis en œuvre dans ces diverses ascèses. Au cours de ce travail, le processus initiatique est décortiqué, analysé, étudié dans ses divers contextes culturels, historiques, géographiques, puis recomposé dans sa portée systémique. La transe est bien sûr au cœur du sujet. La distinction des différents types de transe permet de distinguer entre éléments essentiels et expressions culturelles. L’alchimie spirituelle, qui n’est pas séparée de la matière mais l’inclut et la transforme, est impossible sans un autre rapport au temps que notre rapport habituel conditionné. La puissance imaginale peut se mettre à l’œuvre depuis un non-temps qui autorise tous les possibles par un jeu créateur entre le dense et le subtil. La « personne », mise à l’écart, le témoin bien en place, la conscience non-duelle apparaît dans sa plénitude. De cette triangulation, les conditions de l’œuvre dépendent.

Les principes qui se dégagent de ce travail minutieux, particulièrement riche sont autant de pistes pour le chercheur, relevant tant des voies d’éveil que de la philosophie et de la science quantiques.

Editions Arma Artis, BP 3, 26160 La Bégude de Mazenc, France.

http://arma-artis.com/editions-accueil.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s